Améliorer la récupération avec l’actif de nutrition sportive ReWin(d)

Publié le:
septembre 05, 2019
Publié dans:
Nutraceutical Industry

Bien que certaines plantes soient reconnues pour leurs effets analgésique, ou stimulantes [1], il reste difficile scientifiquement d’en démontrer les effets [2].

Pour prouver l’efficacité de son nouvel actif de nutrition sportive ReWin(d), Natural Origins a donc procédé à une étude clinique.

Les résultats montrent que ReWin(d) permet non seulement de réduire les DOMS* (courbatures), mais aussi d’améliorer les performances des sportifs en diminuant considérablement le temps de récupération après un effort intense.

Zoom sur les résultats mis en évidence par l’étude clinique.

 

1. Mesure de l’inflammation musculaire et DOMS* avec et sans prise de l’actif ReWin(d)

 

Les deux groupes de volontaires ont été soumis aux deux mêmes exercices, l’un comprenant une combinaison de mouvements pliométriques et de CMJ, l’autre de mouvements excentriques. Ceux-ci avaient pour objectif de simuler un exercice physique intense conduisant à l’apparition des DOMS*, qui surviennent entre 24 et 72 h après un exercice musculaire soutenu [3].

Les résultats de l’étude clinique le montrent, les douleurs musculaires d’apparition retardée (DOMS*) disparaissent plus vite chez les sujets auxquels on a administré ReWin(d). En effet, alors que les muscles des jambes pour le groupe placebo conservent le même niveau d’inflammation à 24h, 48h et 72h, on observe une diminution importante de l’inflammation au bout de 48h dans le cas de ReWin(d). Par ailleurs l’inflammation continue de diminuer au bout de 72h, ce qui prouve que ReWin(d) permet de diminuer considérablement le temps de récupération après un effort très intense. L’inflammation des muscles a été mesurée par thermographie infrarouge.

 

2. Réduction de la douleur grâce à l’actif ReWin(d)

 

L’inflammation était naturellement accompagnée de douleurs. Les médecins en charge de cette étude clinique ont ainsi étudié le niveau de perception de la douleur avec deux tests : une évaluation de la douleur dynamique et de la douleur statique.

Une augmentation de la douleur dynamique a été observée dans le cas du placebo alors qu’elle était stable dans le cas de ReWin(d). Concernant la douleur statique, celle-ci était toujours présente au bout de 72h avec le placebo alors qu’en 48h elle a disparu avec ReWin(d).[AM1]

Par conséquent, ReWin(d) a un effet analgésique.

 

3. Amélioration des performances sportives et de la variabilité cardiaque

 

Les performances ont été évaluées grâce à un test mesurant la hauteur des sauts. Les sportifs sous placebo n’ont pas retrouvé leurs performances initiales au bout de 72h. Au contraire, on a observé une augmentation des performances des sportifs utilisant ReWin(d) à 24h, 48h et 72h. L’effet observé sur l’inflammation et la douleur se traduit logiquement par une amélioration des performances.

La mesure de la variabilité cardiaque a aussi permis de confirmer ce gain de performance. Ce paramètre est un marqueur reconnu pour les sportifs bien entraînés.

Or, 24h après l’effort, la variabilité cardiaque des sportifs utilisant ReWin(d) était plus élevée en comparaison avec les sportifs sous placebo et cette différence était toujours observable 48h après.

Ceci montre que le retour à l’état initial est plus rapide avec ReWin(d) et permet donc de diminuer le temps de récupération entre deux efforts.

 

Conclusion

 

ReWin(d) a un effet significatif sur l'inflammation musculaire et sur la douleur locale.

Les sportifs qui utilisent ReWin(d) ont tendance à mieux récupérer, car la variabilité de la fréquence cardiaque (HRV) retrouve son niveau initial en 72 heures.

Enfin, parce que ReWin(d) atténue les DOMS, il permet aux athlètes d’enchaîner les plages d’entraînement grâce à un temps de récupération réduit et ainsi d’améliorer leurs performances.

Nos experts du Botanical Studio sont à votre disposition pour répondre à vos questions et vous accompagner dans la formulation de vos produits de nutrition sportive.

Nouveau call-to-action

 

*DOMS : Delayed Onset Muscle Soreness

Sources:

[1] Patrick B.Wilson. “Ginger (Zingiber officinale) as an Analgesic and Ergogenic Aid in Sport: A Systemic Review”. Journal of Strength and Conditioning Research: October 2015 - Volume 29 - Issue 10 - p 2980–2995. doi: 10.1519/JSC.0000000000001098

[2] Pr Michel Rieu. “Comment définir le pouvoir ergogénique d’une substance ?”. 13ème Colloque national de lutte et de prévention du dopage. Résumé : https://www.franceolympique.com/files/File/actions/sante/colloques/13eme/comment_defenir_le_pouvoir.pdf

[3] Coudreuse et al. “Douleurs musculaires post-effort/Delayed onset muscle soreness”. Journal de Traumatologie du Sport 24 (2007) 103 – 110. Doi : 10.1016/j.jts.2007.03.006

 

Nutraceutical Industry

  • Partager cet article:
Marc Roller, PhD

Marc Roller, PhD

CEO & Partner Natural Origins - Head of Innovation

Laisser un commentaire

Articles recommandés